Bonjour ami lecteur,

Je m'appelle Gwenn Rosmadec. J'ai environ quarante ans, les cheveux roux, la stature sportive. Je n'existe que dans ton imagination et celle de mon père créateur, Alex Nicol. Je dois probablement porter en héritage quelques éléments de sa vie mais comme je me construis au fil des pages que tu dévores, je deviens aussi ta créature.

Mes premières aventures sont apparues dans le roman "Mystère en Finistère" qui ressortira sous le titre "L'étrange secret de Marie Cloarec" aux éditions du 38. Il s'agissait de me présenter avec les partenaires qui vont me suivre et planter le décor. Comme mon papa je réside à Sainte Marine, un petit port cornouaillais niché entre une forêt et l'Atlantique en bordure de l'Odet. Résolument bigouden de coeur mais quimpérois de racines, j'ai acquis de mes voyages et de mon métier (je suis journaliste) cette capacité à porter un regard objectif sur les événements qui émaillent les pages que tu tournes.

Mais je suis du signe du verseau, ce signe qui autorise tous les dérapages mentaux pour accepter ce qui pourrait apparaître comme l'inacceptable. C'est pour cela que dans le second épisode "Ca bombarde chez les Bigoudens", je suis aux prises avec un sonneur fantôme écossais. A mes côtés, mon épouse Soazic, un pur produit du pays bigouden, me seconde dans mes enquêtes ou mes recherches. Quand je me sens flancher, c'est elle qui me soutient. Parfois, c'est elle qui a du mal et je réponds à ses attentes. Notre force : un amour profond qui nous permet de nous disputer quand ça va bien et de nous serrer les coudes quand ça va mal.

Mon cousin Thierry, c'est l'intellectuel de la famille. Grand patron du CHU de Rennes, il a accès aux dossiers médicaux de tous ceux auxquels je suis confronté ce qui me donne des indices pour confondre les méchants et rassurer les gentils.

Parfois, je fais appel aux services du Commandant Ronan Lamarre, officier de la Royale en poste à Brest qui dispose de beaucoup de moyens pour m'aider lorsque mes ennemis utilisent la mer pour se sauver.

J'ai abandonné mon job de journaliste pour me mettre à mon compte et je rédige la vie des gens qui me le demande après les avoir longuement interviewés. Ça me permet de découvrir de milieux différents et de te les faire partager. C'est aussi dans ce genre de situation que je suis amené à poser des questions indiscrètes et soulever des lièvres qui restaient tapis au fond d'un confortable terrier. En fait, à chaque fois que je m'aventure sur le terrain de la vie d'autrui, je déclenche des réactions en chaîne et suis souvent moi-même (ou Soazic) pris au piège de ma curiosité professionnelle.

Je suis Breton, profondément épris de mon pays, de sa culture et de ses traditions et je crois que cela ressort au fil des pages. Mais je ne suis pas étroit d'esprit. Mon amour de la Bretagne te laisse, ami lecteur, le choix de le partager si tu le désires, de t'en distancier si tu le veux. Comme chantaient les Tri Yann, "à chacun l'âge venu, la découverte ou l'ignorance". Mais après avoir partagé mes histoires, peut être auras tu envie de devenir Breton toi aussi ou de te rappeler tes propres racines engluées dans le maelström de la vie moderne. C'est ce que je te souhaite en te donnant rendez-vous dans mes romans.

A bientôt. (Je dois te quitter, j'entends mon papa arriver).

Gwenn Rosmadec.

*

Je viens de tomber sur ce document et faut-il l'admettre, Gwenn a mieux exprimé que moi ce que j'aurais voulu écrire. Je le confie donc à l'éther informatique en vous laissant le plaisir de la découverte.

Alex Nicol

 

 

SOMMAIRE