Des babouches à Esquibien...

 

- format numérique:Téléchargeable sur toutes les plate-formes (FNAC, Amazon, etc.)

- format papier: l'impression est à la demande. Notez le titre, l'auteur et l'éditeur (Editions du 38) et demandez le à votre libraire préféré. Il pourra le commander auprès du réseau Hachette livre et vous le recevrez en quelques jours!

 

 

Ah ! Esquibien ! Son petit port, sa Chapelle Sainte Évette, son phare de Lervily, ses dunes, ses calvaires, sa fête du Goémon et ses incontournables Fest-Noz ! (fin du guide touristique).
Mais qui donc aurait l’esprit assez tourmenté pour venir perturber la quiétude de ce charmant bout du monde ? Et qui est Charles Falhun, ce mystérieux bienfaiteur de la commune qui vient de périr en mer à bord de la vedette qu’il voulait justement offrir à la société de sauvetage maritime ? Encore une fois, c’est Gwenn Rosmadec qui est chargé par le maire de détailler la réponse. De là à imaginer qu’il y a sans doute de venimeuses anguilles sous des roches pas très nettes, il n’y a qu’un pas ! Et c’est mal connaître Gwenn Rosmadec que de penser qu’on puisse le décourager facilement. La réalité sordide, il ira la chercher avec sa charmante épouse Soazic dans les profondeurs de l’eau noire de la baie bretonne et jusque dans les palais luxueux des princes saoudiens de Djedda. Même les commandos de la marine nationale vont s’en mêler
!

 

Le vieux hangar de la SNSM
La Chapelle de Ste Evette

 

 

 

 

 

 

 

et pour aller plus loin...

- Le site de la mairie d'Esquibien

- La page Wikipedia sur Djeddah

- Le site du Commando de Marine "Jaubert" basé à Lorient.

- Et ICI, une Interview de Ouest France.

 

 

l'origine, il y avait...

Une sollicitation du maire d'Esquibien qui souhaitait que j'écrive une histoire qui se passe dans sa commune. En la visitant avec lui, j'ai eu l'oeil attiré par la vedette de la SNSM (Société Nationale de Sauvetage en mer) qui flottait dans la baie avec le vieux hangar qui avait servi autre fois à abriter les canots à rames des sauveteurs.

En même temps j'avais envisagé de puiser dans mes souvenirs de six années passées à Djedda pour alimenter un roman.

En combinant ces éléments, il était envisageable de construire une histoire.

sommaire